Séminaire Discours, langage et société, DiscoursNet, Paris

Programme | S'inscrire dans le groupe 

2020-21: Approches discursives en sciences sociales

Organisateurs : Johannes Angermuller (Open University/EHESS), Christine Barats (Paris Descartes), Manon Him-Aquilli (Université de Franche-Comté), Marc Glady (Paris-Dauphine), Luciana Radut-Gaghi (CY Cergy Université)

Vendredi de 10 h à midi (en format hybride, vidéoconférences dans les salles encore à annoncer). Afin de participer et de recevoir les informations, veuillez vous inscrire ici: https://discourseanalysis.net/SEMLANSOC/group 

9 octobre 2020: Johannes Angermuller (Open University/EHESS), Christine Barats (Paris Descartes), Manon Him-Aquilli (Université de Franche-Comté), Marc Glady (Paris-Dauphine), Luciana Radut-Gaghi (CY Cergy Paris Université)

Introduction I

https://u-paris.zoom.us/j/93232361079?pwd=NUFWcm91U0FuL0RYUUNyQlU0ME1tQT09
ID de réunion : 932 3236 1079
Code secret : 547751

 

13 novembre 2020: Johannes Angermuller (Open University/EHESS), Christine Barats (Paris Descartes), Manon Him-Aquilli (Université de Franche-Comté), Marc Glady (Paris-Dauphine), Luciana Radut-Gaghi (CY Cergy Paris Université)

Introduction II

11 décembre 2020: Ugo Ruiz (Département de langues et de littératures de l’Université de Göteborg, Suède)

La campagne tribune et la campagne vitrine chez deux organisations environnementales

Ce séminaire portera sur le discours produit par deux organisations environnementales, Greenpeace France et La Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l’homme. L’importance accordée à l’écologie dans la société n’a cessé de croître depuis les années 80 ; parallèlement, le champ de l’écologisme est devenu mondial et très concurrentiel, obligeant les organisations à se professionnaliser pour obtenir des fonds et gagner des adhérents. Nous nous intéresserons aux stratégies de marketing développées par ces deux organisations dans leur quête de fonds et de légitimité – qui sont, on le verra, étroitement liées au modèle économique qu’elles suivent. Pour étudier la question, nous nous proposons de faire l’étude discursive de quatre campagnes, un outil utilisé par les deux organismes. L’analyse nous amènera à déterminer les caractéristiques de deux types de campagne : la campagne tribune et la campagne vitrine.

8 janvier 2021: Romain Badouard (CARISM de l'Institut Français de Presse, Université Paris 2 Panthéon-Assas)

« Je ne suis pas Charlie » : pluralité des prises de parole sur le web et les réseaux sociaux

Les attentats du 7 janvier 2015 ont suscité une vive émotion au sein de la population française. Cette émotion s’est notamment exprimée à travers le slogan « Je suis Charlie », décliné sur les réseaux sociaux, les pancartes des manifestants lors des "marches républicaines", en Une des quotidiens ou sur les bandeaux des chaînes de télévision en continu. Sous cette unanimité de façade, des voix discordantes se sont fait entendre pour dire que, si elles condamnaient sans réserve les attentats, elles n'étaient pas Charlie. Dans les grands médias, il faudra plusieurs jours aux journalistes pour interroger et rendre compte de cette polyphonie. Sur le web à l’inverse, les « anti-Charlie », les « non Charlie » et les « Charlie mais » se font entendre quasi instantanément après l’annonce des attaques, à travers des hashtags, des groupes Facebook, des posts de blogs, des vidéos YouTube. A partir d’une approche méthodologique croisant ethnographie en ligne et analyse des prises de parole, cette communication se propose d’interroger les formes et les ressorts de ces prises de parole à rebours de l’émotion nationale.

12 février 2021: Esther Gonzalez (Université de Fribourg, Suisse)

Cette conférence présente une recherche sur des interactions non planifiées entre les membres d'une permanence médicale dans un hôpital en Suisse. Ces interactions ont lieu entre des infirmières, des aides soignantes, des médecins ou des secrétaires alors qu'ils se déplacent au sein de l'unité et échangent brièvement dans les couloirs. Nous nous appuierons sur un corpus empirique constitué d'enregistrements audiovisuels et de matériel ethnographique ainsi que sur l'approche de l'analyse conversationnelle multimodale. L'analyse se concentra sur l'activité de production et de gestion de demandes, particulièrement fréquente dans nos données, qui pose des questions en rapport avec la coordination entre les participant.e.s.

12 mars 2021: Aimée-Danielle Lezou Koffi (Département de Lettres Modernes, Université Félix Houphouët-Boigny, Côte d'Ivoire)

Analyse des imaginaires linguistiques et sociodiscursifs dans le zouglou, musique urbaine de Côte d'Ivoire

Entendues comme toutes actions de transformations du monde par le biais du langage (Canut et al., 2018), les pratiques langagières opèrent du point de vue de la dimension actionniste du langage et surtout, sont symptomatiques d’un état de société. En Afrique, elles entretiennent des liens très étroits avec la dynamique sociopolitique. En Côte d’Ivoire, le zouglou, musique urbaine, en est l’une des manifestations notables. Dans ce contexte zouglou, les pratiques langagières sont révélatrices d’identités, de positionnements linguistiques et sociodiscursifs que notre contribution « Imaginaires linguistiques et socio discursifs dans le zouglou, musique urbaine de Côte d’Ivoire » se propose d’analyser.

9 avril 2021: Hugo Dumoulin (Laboratoire Sophiapol, Université Paris Nanterre)

Énonciation, subjectivation et idéologies : lire Foucault et Pêcheux à l'aune de la linguistique de l'énonciation

Face à l'objet "discours", les perspectives de Michel Foucault et de Michel Pêcheux sont bien souvent données pour incommensurables. Le penseur de la subjectivation et des normes semble n'avoir rien en commun avec l'élève de Louis Althusser et sa théorie des idéologies. Pourtant, dès lors que la base linguistique de l'analyse du discours est affirmée, le rôle central de l'énonciation apparaît comme le pivot d'une comparaison fructueuse entre des effets discursifs différents, mais réglés par l'unité d'un même fonctionnement qui lie entre eux langue, sujet et discours. Ce sont les bases de cette comparaison que l'on veut jeter dans la présente communication.

14 mai 2021: Jules Duchastel (Département de sociologie UQAM, Montréal)

Réflexion critique sur l’analyse du discours assistée par ordinateur

Je propose de faire un parcours réflexif sur la méthodologie d’analyse informatique de texte, de situer ses origines dans l’ensemble des traditions d’analyse de discours et de contenu, de montrer les transformations des diverses formes du texte dans le processus d’analyse, de définir les opérations élémentaires d’observation (ce que l’on décrit)  et de description (comment on le décrit), d’aborder les phases d’exploration, d’analyse et d’Interprétation des données. L’ensemble de ces réflexions s’appuient sur l’expérience de recherche développée dans le cadre de l’analyse du discours politique, mais aussi dans le cadre plus large d’une méthodologie combinant analyse de discours et analyse de contenu, qualitatif et quantitatif.

18 juin 2021: Brigitte Sebbah (Sciences de l'information et de la communication, Université Toulouse 3, LERASS - Laboratoire d'Etudes et de Recherches appliquées en sciences sociales- EA 827)

Les Gilets jaunes, dynamiques de  mise en visibilité médiatique d'un mouvement social 

Cette présentation s’appuie sur 5 rapports de recherche conduits par le  LERASS de novembre 2019 à mars 2020 ainsi que sur  un article scientifique focalisé sur les 3 premiers rapports qui ont eu pour objectif d’investiguer les dynamiques de mise en visibilité des Gilets jaunes dans trois différentes arènes – la presse quotidienne nationale, une page Facebook nationale des Gilets jaunes et Twitter – afin d’interroger de manière transversale la structuration des enjeux de politisation et de légitimation d’une parole contestataire portée par des groupes sans représentant. L’étude s’est appuyée sur des modèles d’analyses lexicométriques pour explorer le corpus et mettre au jour ses caractéristiques.

 

2019-20: Approches discursives en sciences sociales

Organisateurs : Johannes Angermuller (EHESS/Open University), Manon Him-Aquilli (Nanterre), Marc Glady (Paris-Dauphine)

Vendredi de 11 h à 13 h (salle 11, 105 bd Raspail 75006 Paris), les 11 octobre, 15 novembre, 13 décembre 2019, 10 janvier, 14 février, 13 mars, 3 avril, 15 mai et 12 juin 2020. La séance du 15 novembre se déroulera en salle 4 (même horaire, même adresse)

Les discours occupent une place centrale dans les sociétés contemporaines et constituent un point d’entrée de plus en plus reconnu dans les travaux en sciences sociales. Qu’ils soient étudiés comme symptôme des transformations socio-économiques et socio-politiques ou vus comme le coeur-même des processus sociaux à étudier, ils apparaissent comme un matériau essentiel de l’enquête en sciences sociales. Ils sont une ressource pertinente pour éclairer, dans une perspective foucaldienne, les pratiques de pouvoir ou, dans une perspective plus interactionnelle ou ethnométhodologique, la production et le maintien d’ordres sociaux situés. Dans les travaux les plus récents en sciences sociales, ils sont analysés afin de rendre compte de l’essor des acteurs « populistes » en politique et des « médias sociaux » en économie. L’échelle des situations prises en compte est très variable puisque par« discours », on entend aussi bien les débats sur les grandes questions de la Nation que les échanges situés dans des contextes micro-sociaux : communications professionnelles, situations de formation, relation au guichet, etc.  

Affirmer l’intérêt d’une “sociologie du langage” ne conduit pas seulement à reprendre et mettre en perspective les différents courants qui ont pu historiquement étudier les faits sociaux dans leur entremêlement avec le langage. Au delà de la présentation de ces travaux, le séminaire met l’accent sur les orientations de recherche contemporaines qui s’intéressent aux  “pratiques discursives” dans différents mondes sociaux. Ces pratiques discursives sont intéressantes à étudier : elles donnent à voir les contraintes sociales et linguistiques qui pèsent sur les acteurs sociaux ; elles montrent également les ressources sémiotiques que ces derniers mobilisent et agencent pour construire leurs relations sociales. Ces pratiques conduisent notamment les acteurs à se positionner les uns par rapport aux autres, dans des jeux de places, qui sont autant de versions du monde social que les acteurs tentent de faire exister. Soutenu par la revue Langage et société, ce séminaire prolonge le travail pluridisciplinaire sur la dimension langagière du social qui s’effectue à l’EHESS depuis 2013.

Programme préliminaire (du 27 septembre 2019, veuillez trouver la version la plus récente ici: https://enseignements-2019.ehess.fr/2019/ue/2558) : 

11 octobre 2019 : Johannes Angermuller et Manon Him-Aquilli, “Le discours comme pratique sociale”

15 novembre 2019 : Manon Him-Aquilli, Johannes Angermuller, Marc Glady, “Le discours comme pratique sociale”

13 décembre 2019 : séance annulée

10 janvier 2020 : Luc Boltanski, "Est-ce qu'il y a un structuralisme pragmatique?"

14 février 2020 : Marc Glady, Johannes Angermuller, “Le discours comme pratique sociale”

13 mars 2020 : Luca Paltrinieri “Qu’est-ce que une entreprise? Le « discours en trop » du management”. Le séminaire se fera par visioconférence : nous vous invitons à nous rejoindre : https://zoom.us/j/592432730

3 avril 2020 : Johannes Angermuller, “Le discours comme pratique sociale” ; Marluza da Rosa, “Le discours institutionnel sur les migrations contemporaines”. Le séminaire se fera par visioconférence : nous vous invitons à nous rejoindre : https://zoom.us/j/9388378688 Enregistrements: 

15 mai 2020 : Naoual Mahroug,  “Questionner les espaces de négociations entre demandeurs d’asile et travailleurs sociaux en centre d’hébergement pour migrants au prisme de l’aide à la procédure de demande d’asile”. Le séminaire se fera par visioconférence : nous vous invitons à nous rejoindre : https://zoom.us/j/9388378688

12 juin 2020 : Leticia Clares, “Médiation éditoriale et les régimes de paternité”

Il est suggéré de vérifier la salle la veille sur le site de l'EHESS. En cas de doute, demandez à la réception ou appelez 06 64 94 09 28 (Johannes Angermuller). Veuillez regarder les modalités de l'inscription ici: https://discourseanalysis.net/SEMLANSOC/group

Veuillez toujours vérifier les séances la veillehttps://enseignements-2019.ehess.fr/2019/ue/2558

Soutenu par la revue Langage et société, ce séminaire prolonge le travail pluridisciplinaire sur la dimension langagière du social qui s’effectue à l’EHESS depuis 2013.

 

2018-19: Pratiques langagières et sociales : questions de frontières

Organisateurs : Johannes Angermuller (EHESS/Warwick, sociologue/linguiste), Josiane Boutet (Paris-Sorbonne, linguiste), Marc Glady (Paris-Dauphine, sociologue)

Veuillez toujours vérifier le programme la veille. Les salles et la dernière version du programme sont ici: https://enseignements-2018.ehess.fr/2018/ue/2558/.

Animé par deux sociologues et une sociolinguiste, ce séminaire explore depuis 2014 les rapports entre langage et société et contribue au développement d’un espace de recherche pluridisciplinaire sur ce thème. Il est un des lieux de présentation et de discussion des travaux publiés dans la revue Langage et Société. Il a vocation à accueillir les étudiant-e-s qui s’intéressent à la question des langues, de la communication et des discours en société. Il contribuera à soutenir tous les travaux universitaires prenant en compte la dimension langagière des pratiques sociales.

Les études des pratiques langagières et sociales dans leurs contextes connaissent aujourd’hui un essor important, à la fois au sein des disciplines historiques comme la sociologie du langage, la sociolinguistique, l’analyse de discours ou l’anthropologie du langage, et aussi dans des disciplines a priori plus lointaines comme l’économie ou la psychologie, par exemple. Nous avons choisi la notion de frontière comme fil directeur du séminaire. Elle constitue d’une part un opérateur concret, qui peut être appréhendé dans un espace, un territoire spatial, national ou non. Nous sommes ainsi confrontés à ce que les frontières spatiales peuvent faire aux langues, aux pratiques langagières. Les migrations, internes comme externes, font passer des frontières, frontières de territoires et frontières de langues. D’autre part, la notion de frontière connait en sciences humaines et sociales un usage métaphorique : on parle de frontières entre les disciplines et les champs, et ces frontières sont mises en question dans des thématiques et des objets de recherche très proches de ce que dans le monde anglo-saxon on nomme des Studies (le genre, le colonialisme, etc.)

A travers la présentation de recherches actuelles, nous aborderons ces deux aspects de la notion de frontière dans l’étude des langues et des discours.

Programme 2018-19

Langues, espaces et frontières

5 octobre, Dessiner les frontières, Michelle Auzanneau (Paris Descartes) et Luca Greco (Sorbonne nouvelle). Discutant, Félix Danos (Paris Descartes)

23 novembre, Frontières et mises en frontières de langues en situation plurilingue, Isabelle Leglise (CNRS). Discutant, Gilles Forlot (INALCO)

7 décembre, Pratiques langagières, pratiques migratoires, Cécile Canut et Mariem Guellouz (Paris Descartes). Discutante, Valelia Muni Toke (IRD)

Frontières disciplinaires, objets pluridisciplinaires
11 janvier, « Quand dire c’est réguler ». Discours et communication de l’Autorité des marchés financiers. Thierry Kirat (IRISSO, Paris-Dauphine), Discutant : Thierre Guilbert (Amiens, sous réserve)

1° février, L'étude sociologique du travail normatif autour des dispositifs. Quelle place pour le langage?, Nicolas Dodier (EHESS), Discutant : Fabio Marcodoppido (UVSQ, sous réserve)

8 mars, Discours austéritaires, Thierry Guilbert (UPJV) et Frédéric Lebaron (ENS Paris-Saclay). Discutant, Mehdi Arfaoui (EHESS, sous réserve)

5 avril, Genre et phonétique, Maria Candea (Sorbonne Nouvelle). Discutant, Aron Arnold (Sorbonne nouvelle, sous réserve)

10 mai, Linguistique et colonialisme, Cécile Van den Avenne (Sorbonne nouvelle). Discutant, James Costa (Paris Descartes)

7 juin, La dimension sociolangagière des relations numériques natives, Marie-Anne Paveau (Paris 13). Discutante, Aurora Fragonara (Bergamo, sous réserve)

 

 

ANNEE 2017-2018

 

Les approches sociales des discours et des langues

Vendredi de 11 h à 13 h (bd Raspail 75006 Paris), cf. calendrier des séances et salles ci-dessous. La séance du 8 décembre est annulée

 

Johannes Angermuller, professeur à l'Université de Warwick (TH) ( IMM, IMM-CEMS ) 

Josiane Boutet, professeur émérite à l'Université Paris-Sorbonne (TH) ( Hors EHESS )

Marc Gladymaître de conférences à l'Université Paris-Dauphine ( Hors EHESS )

 

 

13 octobre 2017 (salle 5, 105 bd Raspail) : Félix Danos, « Rapports de pouvoir sociolinguistique et relation d’enquête en milieu rural (Montagne bourbonnaise, France) »

Discutant : Luca Greco

 

10 novembre 2017 (salle AS1_24, 54 bd Raspail) : Philippe Blanchet, « Du champ linguistique au champ sociopolitique : retour sur l'élaboration du concept de glottophobie en sociolinguistique »

 

12 janvier 2018 (salle AS1_24, 54 bd Raspail) : Thierry Guilbert, « Le discours économique dans les médias. De la "pédagogie" à la "conduite des conduites" »

Discutante : Christine Barats

 

9 février 2018 (salle AS1_24, 54 bd Raspail) : Alfonso Del Percio, « Langage, travail et gouvernementalité »

Discutante : Ailin Nacucchio

 

9 mars 2018 (salle AS1_24, 54 bd Raspail) : Pascale Delormas, « Innovation scientifique et occupation du champ de la recherche » 

Discutante : Luciana Radut-Gaghi

 

13 avril 2018 (salle AS1_24, 54 bd Raspail) : Philippe Zittoun, « Entre discours du pouvoir et pouvoir du discours, la construction pragmatique du décideur dans la fabrique des politiques publiques »

Discutante : Claire Oger

 

4 mai 2018 (salle 6, 105 bd Raspail) : Philippe Hambye, « Discours médiatique et reproduction de la doxa : le cas des débats sur les politiques éducatives »

Discutante : Elisabeth Bautier

 

8 juin 2018 (salle AS1_24, 54 bd Raspail) : Mariem Guellouz, « Genre et violence verbale » 

Discutante : Iris Loffeier

 

Mots-clés : Analyse de discoursAnthropologie et linguistiqueInégalitésLanguesLinguistiqueSociologie,

 

Intitulés généraux : Centre : IMM-CEMS - Centre d'étude des mouvements sociaux

 

Les séances seront régulièrement mises à jour sur le site des enseignements à l'EHESS. Il est suggéré de vérifier la salle la veille. En cas de doute, demandez à la réception ou appelez 06 64 94 09 28. Si vous désirez être inscrit sur la liste de diffusion, ou pour tout autre renseignement concernant le séminaire, veuillez contacter Johannes Angermuller par courriel.

 

 

ANNEE 2016-2017  

 

"Les approches sociales du langage et des langues : entre savoirs et pouvoirs"

2e vendredi du mois de 10 h à 12 h (54, boulevard Raspail, Paris, AS 1_24),

du 14 octobre 2016 au 9 juin 2017.

 

En mettant l'accent sur la matérialité des pratiques langagières, leurs dynamiques, leurs contraintes propres et leurs contextes sociaux et historiques, le séminaire rassemble des recherches en cours à la croisée des sciences sociales et des sciences du langage. Les interventions de cette année aborderont les pratiques langagières saisies dans leur entremêlement avec les savoirs et les pouvoirs. On s’intéressera à l’articulation du langage avec les idéologies et les hégémonies, son inscription dans les inégalités et les hiérarchies, ainsi que son rapport aux représentations qui circulent dans l’espace social.

 

14 octobre 2016 : Johannes Angermuller, "Pouvoir et langage. La construction discursive des inégalités sociales"  

18 octobre 2016 (de 14 h à 17 h 30, salle 638) : Journée d’études sur l’analyse du discours en Amérique Latine avec Morgan Donot, Helio Oliveira, Marco Ruiz, Tamires Bonani, Livia Pires  

18 novembre 2016 : Josiane Boutet, "Le pouvoir du langage : des pratiques de la magie aux discours politiques" Lien audio

9 décembre 2016 : Patrick Charaudeau, " Le discours populiste comme recyclage des discours extrémistes"  

13 janvier 2017 : Claire Oger, « La construction de l'autorité dans les discours institutionnels : l'hypothèse de la “neutralisation discursive”»

10 février 2017 : Frédéric Lebaron, "Le discours des banquiers centraux: approches sociologiques et discursives d'une institution politico-économique" Lien audio

3 mars 2017 (salle du conseil B, R-1, bât. Le France) :  Cécile Canut,  “À qui la faute si vous êtes analphabètes ? !” : La mise en discours des Roms en Bulgarie : rapports de pouvoir et instrumentalisations médiatico-politiques des pratiques langagières"  

12 mai 2017 (54, bd Raspail, AS 1_24): Luciana Radut-gaghi: "Les appropriations journalistiques"

9 juin 2017 (54, bd Raspail, AS 1_24): Françoise Dufour, "Dominance discursive et globalisation du sens en situation postcoloniale"  

 

Adresse(s) électronique(s) de contact : johannes.angermuller(at)ehess.fr

 

 

 

ANNEE 2015-2016

"Les approches sociales du langage et des langues"

Séminaire à l'EHESS animé par Johannes Angermuller, Josiane Boutet, Marc Glady

2e vendredi du mois de 10 h à 12 h (salle 2, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), du 11 septembre 2015 au 10 juin 2016

 

Lorsqu'elles ont affaire au langage, les sciences sociales tendent souvent à l'appréhender comme un simple instrument de communication qui permet de faire passer un message et de refléter une réalité sociale. Dans ce séminaire, au contraire, nous entendons prendre au sérieux la part du langage dans la constitution et la contestation de l'ordre social. En mettant l'accent sur la matérialité des pratiques langagières, leurs dynamiques, leurs contraintes propres et leurs situations d'énonciation, le séminaire rassemble des recherches en cours à la croisée des sciences sociales et des sciences du langage. Programme : 11 septembre 2015 : Johannes Angermuller: "L'analyse du discours et le tournant praxéologique"mp320150911 100533.mp3 9 octobre 2015 : Dominique Maingueneau: "Les nouveaux défis de l'analyse du discours" (télécharger l'intervention >100MB mp3IntervDM091015.mp3) 13 novembre 2015 : Josiane Boutet: "La dimension critique de la sociolinguistique" 11 décembre 2015 : James Costa: "Sociolinguistique francophone et anthropologie linguistique nord-americaine: histoire parallèles?" (télécharger l'intervention >100MB WMASem BOUTET-COSTA.WMA)

29 janvier 2016 : Alexandre Duchêne, «  Théories sociales et sociolinguistique: Entre lutte de champs et rencontres  opératoires »

8 avril 2016 : Christian Meyer, « Corps et langage en interaction sociale: Nouvelles perspectives comparatives »

13 mai 2016 : Marc Glady, « Pourquoi une sociologie du langage est-elle nécessaire ? »

10 juin 2016 : Isabelle Lacroix, « Des catégories langagières aux catégories sociologiques : l'exemple de deux terrains de recherche »mp320160610 101158.mp3 

Renseignements : Les séances seront régulièrement mises à jour ici: http://www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2015/ue/479/ On suggère de vérifier la salle la veille. Si vous ne nous trouvez pas, demandez à la réception ou appelez 0664940928. Veuillez contacter Johannes Angermuller afin d'être mis sur la liste de diffusion. Adresse(s) électronique(s) de contact : johannes.angermuller(at)ehess.fr

 

 

 

ANNEE 2014-2015

 

Séminaire "Sociologie des pratiques langagières"

du 14 novembre 2014 au 12 juin 2015

EHESS, salle 576, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris, France

Deuxième vendredi du mois, du 14 novembre au 12 juin 2015, 10:00-12:00 h.

 

Lorsqu’elles ont affaire au langage, les sciences sociales tendent souvent à l’appréhender comme un simple instrument de communication qui permet de faire passer un message et de refléter une réalité sociale. Dans ce séminaire, au contraire, nous entendons prendre au sérieux la part du langage dans la constitution et la contestation de l'ordre social. En mettant l'accent sur la matérialité des pratiques langagières, leurs dynamiques, leurs contraintes propres et leurs situations d'énonciation, le séminaire rassemble des recherches en cours à la croisée des sciences sociales et des sciences du langage.

 

Programme :

 

14 novembre 2014 : Johannes Angermuller & Josiane Boutet : Introduction. Les pratiques langagières à la croisée de "langage & société"

 

12 decembre : Emmanuel Szureck. Comment écrire l’histoire du changement linguistique ? Réflexions à partir du cas turc (1850-1950)

 

9 janvier : Yaël Kreplak. Observer et décrire des pratiques langagières : la perspective de l’ethnométhodologie et de l’analyse conversationnelle

 

13 février : Marc Glady. Discours et pratiques langagières de l’accompagnement : un projet de sociologie du langage

 

13 mars :  Christine Delory. Du récit de soi dans l’espace public. Injonctions, épreuves, résistance

 

10 avril : Christine Barats. Analyse de discours et co-construction d’un problème public : médiatisation d’un classement académique et analyse de la formule « classement de Shanghai »

 

15 ou 22 mai : Eithan Orkibi. La construction des identités politiques en Israël : la rhétorique constitutive de la division gauche/droite

 

12 juin : Christian Licoppe. Technologie, langage, et société. Interpréter au tribunal avec des participants distants qui comparaissent par visioconférence 

 

 

 

 

 

ANNEE 2013-2014

 

Séminaire Sociologie des pratiques langagières

du 07 février 2014 au 6 juin 2014

EHESS, salle 015, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris, France

 

Premier vendredi du mois, du 7 février au 6 juin 2014, 9:30-11:30 h. Lorsqu'elles s'intéressent au langage, les sciences sociales tendent souvent à l'appréhender comme un simple instrument de communication qui permet de faire passer un message et de refléter une réalité sociale. Dans ce séminaire, au contraire, nous entendons prendre au sérieux la part du langage dans la constitution et la contestation de l'ordre social. En mettant l'accent sur la matérialité des activités langagières prises dans la polyphonie et le dialogisme, leurs dynamiques, leurs contraintes propres et leurs conditions de production, le séminaire rassemble des recherches actuelles sur les pratiques langagières à la croisée des sciences sociales et des sciences du langage. 7.2.2014 François Leimdorfer : "Les paradigmes de la prise en compte du langage en sociologie, précédés d'un petit historique du 'groupe de travail d'analyse de discours' de Langage et Société (MSH-IRESCO, 1990-2000)"

 

Téléchargement fichier audio : m4aLeimdorfer.m4a (53,5 MB)

7.3.2014 Johannes Angermuller : "Le discours comme pratique sociale"

 

Téléchargement fichier audio : mp320140307 094419.mp3 (46,3 MB) 4.4.2014 Francis Chateauraynaud : "La performativité des visions du futur dans la dynamique des controverses. Pragmatique de la temporalité et sociologie argumentative" / Fabio Marcodoppido: "Les politiques de psychiatrie et de santé mentale en France et en Italie : entre " lutte " et " protection " (1960-2010)" 2.5.2014 Michel Barthélémy : "Perspectivisme médiatique et sens de l'événement", Textes: pdfarticle de presse et docprésentation.  6.6.2014: Juliette Rennes et German Vavrik Fernandez : "La notion d'interdiscours au prisme de la sociologie des interactions", salle 015, RdC Réseau: CEMS/EHESS, GT 16 AISLF, Langage & Société Contact: Johannes Angermuller  Johannes.Angermuller(at)ehess.fr

 

 

Séminaire Approches discursives en Sociologie

du 11 octobre 2013 au 6 juin 2014

Université Versailles Saint-Quentin, Laboratoire Printemps, 47 Boulevard Vauban, Bât. Vauban - 6e étage - salle 604

Organisateurs : Marc Glady, François Leimdorfer, Mona Zegaï

 

Le vendredi, selon les dates ci-dessous, de 14:00 à 17:00 h (sauf le 10 janvier 2014 : de 10h à 13h)

 

11.10.2013 Elaboration des orientations de l’atelier et mise au point du programme annuel.

 

10.1.2014 Présentation des travaux des membres de l’atelier discours dans le cadre du séminaire général du laboratoire Printemps. Attention horaire : 10h-13h  

 

14.2.2014 Présentation et discussion de l’ouvrage d’Alice Krieg-Planque Analyser les discours institutionnels, Paris, Armand Colin, Collection « ICOM », 2012. En présence d’Alice Krieg-Planque.

Discutant-e-s : Julie Minoc (sous réserve) et Jérôme Pélisse.

 

11.4.2014 Présentation et discussion de l’ouvrage dirigé par Johannes Angermüller, Frédéric Lebaron et Malika Temmar, Les discours sur l’économie, Paris, PUF, Collection CURAPP, 2013. En présence de Johannes Angermüller, Frédéric Lebaron et Malika Temmar.

Discutants : Philippe Lecornu (sous réserve) et Theodore Wonyou (Université Rennes 2).

 

ATTENTION ! LA DATE DE LA DERNIERE SEANCE DU SEMINAIRE A CHANGE. ELLE AURA LIEU LE JEUDI 5 JUIN DE 14H A 17H EN PRÉSENCE DE L'AUTEUR

05.6.2014. Présentation et discussion de l’ouvrage de Fida Bizri : Pidgin Madame, Une grammaire de la servitude, Geuthner, 2010. En présence de Fida Bizri. Discutantes : Elisabeth Longuenesse et Gabrielle Varro.

 

Suivez ce lien pour plus d'informations :

http://www.printemps.uvsq.fr/laboratoire-professions-institutions-temporalites-/langue-fr/seminaires-et-ateliers/approches-discursives-en-sociologie/