Switch Language

Séminaire DiscoursNet Paris

Description

Bienvenue à notre séminaire 2023-24 "Approches discursives en sciences sociales"

Vendredi 2/02/24 (14-16 h, en ligne): 
Agnès Vandevelde-Rougale : Approche hybride d'un énoncé contestataire

Organisé par Johannes Angermuller (Open University), Christine Barats (Université Paris Cité, Cerlis), Marc Glady (Paris-Dauphine), Luciana Radut-Gaghi (CY Cergy Université)

Afin de recevoir les liens Zoom, pensez à vous inscrire!
1) Il vous suffit de créer un compte sur la plateforme de DiscoursNet http://www.analysedudiscours.net. Pour ce faire, cliquez ci-dessus à droite afin de créer votre compte. Son activation se fera en un à trois jours normalement. 
2) Ensuite, vous pourrez vous connecter via ce compte afin de vous inscrire dans notre groupe "Séminaire DiscoursNet Paris". Pour cela, cliquez sur le bouton ci-dessus à gauche pour vous joindre au groupe et à sa liste de diffusion.  Vous recevrez ainsi toutes les informations du groupe.
3) Le lien Zoom de notre séminaire vous sera envoyé par courriel un ou deux jours avant l'événement.

Les séances de notre séminaire sont également en ligne sur notre chaîne Youtube. Toutes les séances sont publiques et enregistrées. En assistant aux séminaires, les participant-e-s se déclarent d’accord pour la diffusion en ligne de toute contribution au séminaire. 

Programme 2023/24 (14-16 h)

13/10/23 Christine Barats et Laetitia Biscarrat Camille Chanial, Dire l’inceste sur Twitter : caractéristiques techno-discursives de #metooinceste 

10/11/23 Fiona Rossette,  Social media oratory » - quand on prend la parole sur les réseaux sociaux : nouvelles pratiques discursives, nouveaux enjeux critiques ?

11/12/23 Patrick Charaudeau, Le sujet parlant au centre des sciences du langage

12/01/24, Jaercio Da Silva: Un concept sur la toile. Circulation et traduction à bas bruit de l’intersectionnalité

2/02/24 Agnès Vandevelde-Rougale : Approche hybride d'un énoncé contestataire

8/03/24 Oksana Lychkovska-Nebot, Une nouvelle communication visuelle pendant la guerre en Ukraine : comment les mèmes humoristiques deviennent des objets politiques

5/04/24 : Angeliki Monnier (Crem), Axel Boursier (LT2D), Annabelle Seoane (Crem), Le discours de haine en ligne contre les migrants.

10/05/24 Julie Abbou,  Traces discursives et effets politiques de la colonisation dans les textes de lois français contemporains.

7/06/24 Joanna Thornborrow, Stuck in the middle, with who?

Voir les programmes des années passées.

Le séminaire

Les discours occupent une place centrale dans les sociétés contemporaines et constituent un point d’entrée de plus en plus reconnu dans les travaux en sciences sociales. Qu’ils soient étudiés comme symptôme des transformations socio-économiques et socio-politiques ou vus comme le coeur-même des processus sociaux à étudier, ils apparaissent comme un matériau essentiel de l’enquête en sciences sociales et en sciences humaines. Ils sont une ressource pertinente pour éclairer, dans une perspective foucaldienne, les pratiques de pouvoir ou, dans une perspective plus interactionnelle ou ethnométhodologique, la production et le maintien d’ordres sociaux situés. Dans les travaux les plus récents en sciences sociales, ils sont analysés afin de rendre compte de l’essor des acteurs « populistes » en politique et des « médias sociaux » en économie. L’échelle des situations prises en compte est très variable puisque par« discours », on entend aussi bien les débats publics que les échanges situés dans des contextes micro-sociaux : communications professionnelles, situations de formation, relation au guichet, etc.  

Affirmer l’intérêt d’une “sociologie du langage” ne conduit pas seulement à reprendre et mettre en perspective les différents courants qui ont pu historiquement étudier les faits sociaux dans leur entremêlement avec le langage. Au delà de la présentation de ces travaux, le séminaire met l’accent sur les orientations de recherche contemporaines qui s’intéressent aux  pratiques discursives dans différents mondes sociaux. Ces pratiques discursives sont intéressantes à étudier : elles donnent à voir les contraintes sociales et linguistiques qui pèsent sur les acteurs sociaux, ainsi que le rôle des contextes communicationnels dans lesquels ils évoluent ; elles montrent également les ressources sémiotiques que ces derniers mobilisent et agencent pour construire leurs relations sociales. Ces pratiques conduisent notamment les acteurs à se positionner les uns par rapport aux autres, dans des jeux de places, qui sont autant de versions du monde social que les acteurs tentent de faire exister. Soutenu par la revue Langage et société, ce séminaire prolonge le travail pluridisciplinaire sur la dimension langagière du social qui s’effectue à l’EHESS depuis 2013.