Discours, argumentation et émotions

Category
Date
08. Februar 2013 13:00
Registration Deadline
01. Januar 1000

Séminaire du LCP

Vendredi 8 février 2013 | 14h - 17h

Séance animée par :

- Marianne Doury, chargée de recherche au CNRS (LCP),
- Claire Sécail, chargée de recherche au CNRS (LCP),
- Anca Gata professeur à l’université Dunarea de Jos (Galati, Roumanie)

La dimension émotionnelle est fondamentale pour caractériser toute communication - et en particulier, la communication politique. Pourtant, si son importance de principe est reconnue, dans les faits, rares sont les travaux théoriques ou appliqués susceptibles de fournir des outils permettant de dégager la logique émotionnelle des discours et des argumentations. Les interventions de Christian Plantin et Marion Ballet proposent justement un cadre dans lequel penser l’émotion dans la communication, et d’armer les analyses cherchant à rendre compte de ce que Plantin appelle "les discours émotionnés".

Christian Plantin

Christian Plantin est directeur de recherche au CNRS, à l’UMR ICAR (Interactions, Corpus, Apprentissages, Représentations).

Il est notamment l’auteur de Les bonnes raisons des émotions. Principes et méthode pour l’étude du discours émotionné, Peter Lang, coll. « Sciences pour la communication », 2011

Résumé de son intervention :

Partant du constat de l’importance de la dimension émotionnelle dans le discours, Christian Plantin s’appuie sur les travaux développés au sein de la psychologie, de l’analyse du discours et des théories de l’argumentation pour dégager un ensemble de règles constituant une topique des émotions, comprise comme un ensemble de règles qui conditionnent l’orientation d’un énoncé factuel vers une affirmation d’émotion. Il montre comment une telle topique peut guider une méthodologie d’analyse du discours émotionné, et permet de rendre compte de la façon dont les émotions peuvent être construites argumentativement.

Marion Ballet

Marion Ballet est docteur en sciences politiques et maître de conférence à Sciences Po.

Sa thèse Peur, espoir, compassion ; l’appel aux émotions dans les campagnes présidentielles (1981-2007) a reçu le prix de la recherche de l’Ina en 2011 et est publiée aux éditions Dalloz, coll. « Nouvelle bibliothèque de thèses », 2012.

Résumé de son intervention :

Chaque moment de la vie politique est marqué par la diffusion de multiples messages visant à susciter les attachements et les répugnances, les espoirs et les peurs à l’égard des acteurs de la scène politique. Ce sont ces rhétoriques affectives, véhiculées dans les discours de campagne présidentielle française entre 1981 et 2012, que Marion Ballet s’est attachée à analyser. S’appuyant sur une approche quantitative des émotions, elle met en lumière les logiques sociales et politiques qui incitent les candidats briguant la plus haute fonction de l’État à recourir à des appels émotionnels (de peur, d’espoir, d’indignation et de compassion) pour influencer le comportement électoral des individus auxquels ils s’adressent.

Entrée libre sur inscription : lcp@lcp.
cnrs.fr

Lieu :

Maison des Sciences de la Communication
20 rue Berbier du Mets
75013 Paris

Métro : Les Gobelins (ligne 7) | Bus : 27, 47, 83 et 91

Organizer
Network
Laboratoire Communication et Politique